– Par fierté ? La fierté n’a pas sa place dans une relation qui veut aller loin. Aussi bien en amour qu’en amitié.
– J’ai l’habitude de répéter cette phrase moi-même, fit-il remarquer. Mais ce n’était pas envers elle que j’ai utilisé ma fierté.
Elle sembla confuse.
– Explique-moi.
– J’ai couché avec une autre parce que je me suis dit que si je ne le faisais pas, elle me prendrait pour un loser. Finalement c’est en couchant avec elle que j’ai été un loser. Perdre celle que je considérais comme la femme de ma vie pour le plaisir de quelques minutes ? Je ne pense pas pouvoir faire pire. Et j’espère ne pas faire pire.
– Maintenant tu dois beaucoup le regretter, marmonna-t-elle comme si elle se parlait à elle-même.
– Par moment, répliqua-t-il. Je m’attendais à ce que ça finisse du jour au lendemain. Mais pas pour si peu parce qu’on a survécu à pire. Je trouve que c’était un peu injuste cette rupture. Mais je me dis que si c’est fini c’est que ce n’était pas la femme de ma vie comme je l’imaginais. Il y a donc mieux qui nous attend tous les deux ailleurs.
– Il faut rester optimiste, approuva-t-elle. La fin d’une relation n’est pas encore la fin de la vie et si tu penses qu’il y a mieux qui t’attend, alors il y a mieux qui t’attend.
– Amen. Je crois que la fierté est l’une des choses qui font que ce monde va mal. Il faut être fier de soi, de ce qu’on fait. C’est vrai. Mais je crois que les gens sont toujours dans l’excès. On ne sait pas quand montrer sa fierté et quand la cacher. C’est ce qui m’a fait perdre celle que je voyais comme la femme de ma vie. Mais honnêtement qu’est-ce que j’en sais de qui sera la femme de ma vie ? Ça peut être n’importe qui. Ça peut être toi.
– Possible.
Il y eut un court moment de silence qu’il s’empressa de briser.
– La luxure est l’un des sept péchés capitaux et j’en ai payé les conséquences. Si c’était à refaire, je ferai les choses autrement. Ou pas.
– Ton prochain mot est la luxure. Dis-moi ce que tu en sais.