Une sirène d’ambulance se fit entendre au loin dans la nuit.
– Encore un accident, soupira Bênofébia.
Il hocha la tête.
– Souvent quand on regarde les autres dans les soucis ou quand on regarde des gens malades ou victimes d’accidents, on se dit « Dieu merci ce n’est pas moi ». Je trouve cette prière très égoïste. On sait que ce n’est pas toi, mais la meilleure des choses à faire serait de prier pour la personne dans les soucis parce que tu ne vaux pas mieux que cette personne. C’est juste une chance que tu as d’être bien portant. Dieu ne t’a pas laissé en bonne santé pour que tu t’en vantes mais plutôt pour que tu fasses quelque chose de constructive de ta vie. Et que tu fasses quelque chose pour ceux qui sont dans cet état. Tu pourrais prier pour eux par exemple ou les aider d’une manière ou d’une autre. On prend tout pour acquis, la santé, notre situation financière, notre rang social et même notre vie. Alors que l’être humain est si fragile… La vie ne tient qu’à un fil et je pense qu’on devrait être plus reconnaissant pour tout ce qu’on a.
– ‎On ne le fait pas assez voire même jamais pour certains d’entre nous.
– ‎C’est comme un enfant qui réclame de l’argent à son père chaque matin pour l’école. Il n’en a jamais assez donc chaque fois ce sont des sommes plus élevées qu’il réclame. Frais scolaires, argent de poche et d’autres besoins. Mais il ne prend jamais la peine de dire merci. Parce qu’il pense que c’est normal. Mais quand il arrêtera de le faire, il ira se plaindre un peu partout. C’est comme ça que se comporte l’être humain envers la vie, envers Dieu.
– ‎Dès qu’on échoue en faisant quelque chose, on blâme Dieu, appuya-t-elle. On se permet de douter de son existence. Mais quand on réussit, on l’ignore. On s’attache à nos biens et on oublie Dieu.
– ‎Pour moi l’échec n’est pas une fatalité, lui apprit-il. L’échec n’existe pas vraiment puisqu’en échouant tu te vois offrir la possibilité de faire mieux, tu reçois une leçon pour le prochain essai. Alors comment on peut échouer quand l’échec en lui-même est un plus ? Il n’y a que ceux qui renoncent qui échouent.
– ‎Dieu est grand.
– ‎Dieu ?
– ‎Oui. Tu sembles avoir un problème avec Lui.