Dix raisons d’arrêter de demander à une fille de venir chez soi

« Quand viendras-tu chez moi ? »

« Passe à la maison. »

Combien de fois on écrit ou lit cette phrase par jour ? (Selon le sexe.)

Mais une fille sur les réseaux sociaux parlent à 30 différents mecs en moyenne par jour (Selon la cote de la fille). 20 d’entre eux la draguent et une bonne quinzaine lui demandent de passer chez eux. Imagine si elle visitait 10 de ces mecs en une semaine parce qu’elle les trouve sympa. En une année elle aura visité toute la ville de Lomé. Elle passerait pour quoi ? Et le pire c’est que ces mêmes mecs seront les premiers à la traiter de pute par après.

Pendant que tu passes par toutes les ruses pour la faire venir chez toi, quatorze (voire plus) de tes frères d’armes sont sur le même combat. Egbahian ?

Que le meilleur gagne, me diras-tu. Mais gagner quoi concrètement ? Le titre de Roi du forcing ? Sinon s’il y a un quelconque feeling entre vous, tu n’auras même pas besoin d’insister avant qu’elle ne vienne chez toi. Elle acceptera dès la première proposition. Apprenez à lâcher prise les mecs. Apprenez à être au dessus de la foule. Ne faites partie de ceux qu’elle ignore pendant qu’elle est en ligne en train de parler à Dieu seul sait qui.

Il n’y a pas dix raisons pour ne plus de demander à une fille de passer chez soi. Il n’y en a qu’une seule. Si elle a envie de te venir chez toi, tu le sentiras ou elle te le proposera elle-même. Dans le cas contraire, laisse la dans son coin.

Les filles aussi, arrêtez de jouer les allumeuses. Si vous n’êtes pas intéressées, montrez le et dites le clairement au lieu de tourner autour du pot et de faire genre.

P.S : Ceci n’est pas un débat où chacun vient exposer ses arguments. Tes arguments tu vas les exposer devant un miroir tout seul. Et quand tu auras fini, tu bois de l’eau et tu dors.

4 commentaires sur “Dix raisons d’arrêter de demander à une fille de venir chez soi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *