Lettre à la gente féminine

Mesdames,

A la maman qui nous a porté pendant de longs mois, qui nous a aimé et protégé. Qui a toujours sué pour nous offrir ce qu’il y a de mieux, qui veut notre bonheur plus qu’autre chose,

A la sœur qui a supporté nos caprices et mauvaises blagues,

A la demoiselle qui nous a aimé et qui nous a appris à aimer,

A la femme qui partage(ra) notre vie, qui porte(ra) nos enfants et nous soutiendra dans l’adversité. Qui, dans une tendresse infinie nous fera oublier nos dures journées de travail.

A la dame qui se lève de bonne heure chaque jour parce que ses clients doivent manger,

A l’étudiante qui se lève tous les jours parce qu’elle veut s’offrir un avenir autre que celle d’une femme au foyer,

A toutes les femmes, toutes autant que vous êtes, je vous souhaite une bonne fête.

       Je trouve dommage qu’on attende un jour spécial pour célébrer la femme. Parce que vous, de votre côté, n’attendez pas le 8 mars pour être mère, sœur, amante, femme. Vous l’êtes tous les jours que Dieu fait et, pour ça, nous ne vous serons jamais assez reconnaissants. Que Dieu vous prête longue vie pour vous puissiez bénéficier des fruits de vos années de durs labeurs et de sacrifices.

2 commentaires sur “Lettre à la gente féminine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *