Je l’ai vue mais si j’en parle ils diront que je suis fou !

   Je l’ai vue à midi sous le chaud soleil. Un pagne noir noué autour de la poitrine, je l’ai vue debout près de cet homme. Elle la regardait se vider doucement de son sang.
   Tétanisé que j’étais, je n’arrivais pas à bouger ne serait-ce que le petit doigt. Patiente et discrète, elle attendait juste que ce soit fini. Elle attendait juste que sa soeur quitte cet homme pour le récuperer. La salope !
   J’étais le seul à la voir et elle le savait. Elle s’est donc tournée vers moi, c’était le plus beau visage qu’il m’ait jamais été donner de voir mais et ses yeux. Ses yeux donnaient envie, à quiconque qui osait les fixer trop longtemps, de s’y perdre.
  Elle m’a adressé un sourire glacial avant de prendre la main du monsieur allongé. Je les ai vus tournés au coin de la rue et disparaître dans une légère brise.
   J’ai vu la mort mais si j’en parle ils diront que je suis fou !

15 commentaires sur “Je l’ai vue mais si j’en parle ils diront que je suis fou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *