Douce puterie (Part X)

– Oh désolée ! répondis-je vaguement. Et pourquoi as-tu fait ça ?

   Il attendit que nous soyons au salon pour répondre.

– Parce que je veux être avec toi.

    Je me retournai brusquement, manquant de peu de me tordre le cou.

– Quoi ?! m’exclamai-je.

– J’ai mûrement réfléchi hier soir après être rentré. Et je crois qu’on serait bien ensemble. 

– Ah ouais ?

– Oui, hier quand tu m’as annoncé que tu voulais le faire avec moi, j’ai un peu paniqué parce que j’avais peur qu’on perde ce truc qu’il y a entre nous.

– Oui je comprends ce que tu veux dire mais je ne suis plus trop sûr de vouloir le faire. En tout cas pas avec toi. Parce que finalement je trouve que tu avais raison, on est comme frère et soeur.

– Tu fais des pipes à Tavio aussi ? Parce que je te rappelle que tu me l’as déjà fait à moi.

    J’éclatai de rire. Je m’assis sur le canapé et il vint s’asseoir près de moi.

– Tu vois à quel point ce n’est pas drôle à entendre ? Tu n’as vraiment rien compris Martial. Tu n’as pas compris ce que ça voulait dire. Et tu ne comprendras peut-être jamais. Hier tu m’as montré à quel point tu es ingrat et hypocrite. 

    Il me regarda d’un air choqué.

– Je pense ce que je dis, continuai-je. Et puis il est trop tard maintenant, je suis…

    Avant que je puisse finir ma phrase, il me plaqua contre le divan dans un baisers violent et possessif. Il enfonça sa langue dans ma bouche, jouant avec la mienne. Il glissa une main dans mon bikini et commença à me titiller le téton entre son index et son majeur. Grisée par la brutalité de ses gestes, je me laissai faire jusqu’à ce qu’il descende sa main plus bas dans mon bikini. Il glissa son index en moi et la légère douleur que je ressentis me fit reprendre pied dans la réalité. Je le repoussai.

– Je suis avec Youss maintenant, réussis-je à articuler, totalement sonnée. On ne peut plus faire ça.

– Ah oui ? répondit-il en me montrant son index couvert de cyprine.

    Son baiser m’avait laissé le goût métallique du sang dans la bouche. Il me regardait d’un regard que je ne lui connaissais pas. Il avait l’air d’un animal prêt à me sauter dessus.

– Dis moi juste que tu n’as pas envie de moi à cet instant précis et je partirai.

30 commentaires sur “Douce puterie (Part X)

  1. slt mon frère très interressant ton histoire, ce serait vraiment interressant aussi si on faisait une adaptation en images, une illustration en bande déssinée… j’ai hate que tu finisse l’histoire pour que je crée les personnages et les actions avec mon groupe de dessinateurs… c’est vraiment passionnant de lire ça et surtout quand on est en compagnie de sa meuf… c’est cool… j’ai hate de lire la suite et surout la fin…

  2. Très osé tt ce qu’elle fait en tant que novice! J’espère qu’elle se retiendra avec le martial.
    Si non vraiment pas mal l’écriture, félicitations !

  3. Depuis je lis mais je ne voulais pas me prononcer Paul parce que c’est devenu tellement imprévisible donc je suis dans une petite bulle et j’attends la suite pour me prononcer comme on le dit faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tuer ,donc j’attends la suite pour me prononcer.Bonne continuation et du courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *