Radio BENOVILTA



A la radio, il y avait beaucoup d’animations comme d’habitude. Le journal, les émissions et les jeux. Dans l’après-midi, Francine, la rédactrice en chef improvisa une petite réunion histoire de faire le compte rendu de la journée qui était en train de se terminer. Après les comptes rendus de chacun, ils échangèrent quelques idées sur comment doit fonctionner la radio et chacun retourna à son poste. André était l’animateur le plus convoité de la radio et il devait cette notoriété à son émission Coup de cœur  qui gardait des milliers d’auditeurs scotchés à leur radio. Il travaillait avec Georges, Nathalie, Francine et d’autres collègues de la boite. Il était un solitaire. Il considérait Georges et Nathalie comme de simples collègues de boulot et Francine comme sa patronne, même si cette dernière souhaitait être bien plus que ça pour lui.

– Il me faut une autre approche pour mon émission de ce soir, annonça-t-il à ses collègues. Je dois faire le tri des messages que m’envoient les auditeurs. Au fait Nathalie y aurait-t-il une femme qui m’aurait appelé pour me laisser un message ?

– André ça fait déjà plus de deux semaines que tu me poses la même question, lui répondit-elle, exaspérée. Et je vais continuer à te répondre non jusqu’à ce que ta mystérieuse femme daigne enfin appeler.

– Si tu attends aussi désespérément l’appel de cette femme pourquoi toi tu ne l’appelles pas ? lui demanda Georges.

– Impossible, je n’ai pas son numéro, soupira-t-il. Et elle a promis de m’appeler.

– Au fait j’ai une nouvelle à vous annoncer, lança Georges pour changer de sujet. Depuis quatre jours, j’essaie de vous le dire mais je n’arrivais pas à trouver le bon moment.

– Et tu crois que c’est le bon moment ? s’enquit André. Là maintenant ?

– La ferme André ! répliqua Nathalie en le foudroyant du regard. Vas y on t’écoute Georges.

Ce dernier gratta nerveusement son crâne à moitié chauve.

– J’ai fait ma demande à Sonia le samedi passé et elle a accepté, annonça-t-il enfin sans plus de cérémonie.

– C’est qui cette Sonia ? demanda André, étonné.

– Ça t’arrive de nous écouter des fois ? me demanda Nathalie en levant les yeux au ciel. Sonia c’est la copine de Georges depuis deux ans déjà. Il parle d’elle tout le temps.

Ils se levèrent tous les deux pour donner une accolade à leur collègue en guise de félicitations.

– Pour me faire pardonner je vais t’offrir une bouteille de champagne, dit André. On va fêter ça avant mon émission. Je reviens.

– D’accord reviens vite. Je suis très contente pour toi Georges. Sonia a vraiment la chance de t’avoir dans sa vie. J’espère qu’elle s’en rend compte.

André sortit de la salle.

– Merci beaucoup Nath, répondit Georges avec un sourire radieux. A ton tour maintenant de faire part de tes sentiments pour André.

– J’aurais bien aimé le faire mais je suis sûre qu’il ne ressent pas les mêmes choses pour moi, répondit-elle avec mélancolie.

– Comment peux-tu être aussi formelle sans même avoir essayé ?

– Quand une personne ressent une quelconque attirance pour toi, tu le sens rien que dans son regard. Bref aujourd’hui il n’est pas question de moi et mes sentiments pour André mais plutôt de toi qui va te marier. Ça s’est passé comment ta demande ? Raconte-moi tout dans les moindres détails.

– Assieds-toi, répondit-il à sa collègue.
Entreprise CORAX



Le téléphone de la secrétaire sonna et elle vit le numéro de bureau de sa patronne sur le petit écran jaune du combiné.

– Allô Madame ?

– Caroline y a-t-il quelqu’un qui m’attend en salle de réunion ?

– Non madame.

– Bien. Viens avec la chemise rouge que je t’ai remise aujourd’hui. C’est le dossier de nos dernières commandes.

– D’accord madame.

Dans le bureau de sa patronne, Caroline fit le compte rendu de tout ce qui s’était passé au bureau en son absence et des différents dossiers traités. Sa patronne vérifia minutieusement les dossiers en question.

– Il se fait tard. Bientôt 20h. Et si tu rentrais ce ne serait pas mieux ? Demain on n’a pas beaucoup de chose à faire donc tu peux prendre ta matinée si tu le désires.

– Merci madame, répondit poliment Caroline. Passez une bonne soirée.

Dès que Caroline sortit du bureau, elle mit ses écouteurs et se dirigea vers la sortie. Sa patronne alluma la radio de sa chaine hifi, éteignit la lumière et s’assit sur le divan dans son bureau.
Pendant ce temps à la radio



– Je passe par cette émission pour féliciter mon collègue Georges qui vient de se fiancer. Et oui mesdames, il n’est plus sur le marché. Je lui souhaite beaucoup de bonheur. Il nous reste encore quelques minutes avant de clôturer cette émission. Nous allons recevoir notre tout dernier auditeur. Auditeur en ligne allô ?

– Allô ?

– Bonsoir auditrice !

– Bonsoir André.

– Bonsoir, présentez-vous et donnez-nous votre point de vue sur le sujet de ce soir.

– Je n’ai pas trop d’idée sur le sujet mais j’aimerais passer par votre émission pour faire une dédicace.

– Sans problème madame mais tout d’abord veuillez-vous présenter.

– Je dédie Try Sleeping With A Broken Heart d’Alicia Keys à un homme que j’ai rencontré il y a de cela deux semaines pour lui dire que je ne l’ai pas oublié et que je l’attendrai le dimanche prochain vers 16h au même endroit.

Puis elle raccrocha.


By A.P