Aïcha déglutit puis répondit la tête baissée.
– Christophe !
– Le gars qui vous a soit disant pris en otage et qui me faisait chanter ?
– Oui, marmonna Aïcha. C’était ça son plan et je ne l’ai réalisé que hier quand tu as appelé.
Ryan se leva d’un bond, hors de lui.
– Ecoute je suis vraiment désolé Ryan, j’avais besoin d’aide mais j’aurais dû t’en parler plutôt que de marcher dans ce plan. Je me suis laissé influencer bêtement sans penser à toi, à ce que tu aurais pu ressentir par rapport à ça ! C’était vraiment égoïste de ma part. Dès le retour de Bryan nous allons quitter la maison et je ferai tout pour te rembourser tout l’argent que tu as pu nous apporter ces six derniers mois.
– Ne sois pas ridicule ! répliqua Ryan. Où vas-tu trouver une telle somme ? Restez ici en attendant. Je vous ferai bouger dans peu mais pour le moment j’ai d’autres problèmes plus urgents à régler.
– Merci beaucoup Ryan ! Tu es vraiment un homme bon Ryan.
– D’abord je ne le fais pas pour toi mais pour le petit et puis arrête d’appeler mon nom dans chaque phrase que tu fais. Ça m’énerve plus que tout.
– Désolé ! s’excusa-t-elle.

Domicile de Ryan

– J’ai une idée, lança soudain Flory.
– Accouche !
– Toi tu vas cuisiner le plat préféré de Ryan et moi je me charge de l’attirer à la maison pour la surprise.
– Sauf que le plat préféré de Ryan prend au moins une heure de temps pour la préparation, répondit Sarah. Bon autant s’y mettre tout de suite.
Elle se leva.
– Attends c’est quoi son plat préféré ? s’enquit Flory en se levant à son tour.
– Du bon gboma [1] quatre pièces, dit Sarah en s’humectant les lèvres. C’est aussi mon préféré. Bon je vais faire l’inventaire des ingrédients dans le frigo pour savoir ce qu’il manque.
Joignant l’acte à la parole, elle alla à la cuisine. Elle sortit tout ce qu’il lui fallait pour préparer son gboma.
– Alors il me manque le gboma et…c’est tout je crois.
– Akpama [2] et quelques poissons, compléta habilement Flory.
– Ah oui j’allais même oublier l’essentiel. Bon allons au marché acheter tout ça.
Elle sortit dans le salon et ramassa son sac à main. Elles sortirent toutes deux de la maison. Elle voulut attendre à l’ombre, de l’autre côté de la rue, le temps que Flory ferme la maison. Soudain une voiture aux vitres fumées, se gara devant Sarah. Deux hommes bien musclés en descendirent. Sarah fit quelques pas en arrière. Les deux hommes, confus, regardèrent tour à tour Sarah puis Flory, qui s’approchait.
– Laquelle de vous deux est la femme de Ryan Johnson ? demanda l’un des deux hommes.
– C’est moi, répondirent les deux jeunes femmes d’une seule voix.
Les deux hommes se regardèrent, plus confus que jamais. Puis celui qui était le plus proche de Sarah la saisit par le cou et lui plaqua violemment un mouchoir sur le nez. Le temps que Sarah puisse réagir, elle avait déjà perdu connaissance. Flory sortit un spray de son sac à main et aspergea le visage du deuxième homme en espérant que le gaz passe sous ses lunettes de soleil. Mais elle ne réussit pas car l’homme lui infligea une gifle magistrale qui la fit perdre équilibre. Il aida ensuite son camarade à monter Sarah dans la voiture.
– Dis à Ryan d’appeler ce numéro et de faire ce qu’on lui demandera s’il veut revoir sa femme vivante, aboya celui qui avait assommé Sarah avant de lancer une carte de visite à Flory.
La voiture démarra en trombe tout de suite après et tourna au coin de la rue.
Flory ramassa la carte et l’inspecta. Il n’y avait qu’un seul numéro inscrit dessus, rien de plus, pas de nom, pas d’initiales, rien. Elle se précipita sur le sac à main de sa meilleure amie et en sortit son téléphone. Elle appela directement Ryan.

Bureau de Ryan

– Allô chérie ? répondit celui-ci tout gai de recevoir un appel de sa femme.
– Ryan deux hommes viennent d’enlever Sarah, geignit Flory à l’autre bout du fil. Ils ont laissé un numéro qu’ils veulent que tu appelles. Ils ont précisé que tu devrais faire ce qu’on te demandera si tu veux la revoir en vie.
– Tu es où ?
– Devant chez toi, répondit-elle d’une voix étranglée.
– Rentre dans la maison et enferme-toi jusqu’à ce que je n’arrive, ordonna Ryan.
Il tapa violemment du poing sur son bureau après avoir raccroché. Il prit de longues inspirations pour se calmer. Il sortit de son bureau et entra dans celui de Sam, son meilleur ami et associé sans frapper.
– Tout va bien ? s’enquit-il en levant les yeux de l’écran de son ordinateur.
– Viens avec moi frère, dit-il en ressortant du bureau.
Sam le suivit.
– Que se passe-t-il ? demanda-t-il de nouveau en hâtant le pas pour rattraper son ami.
Ils étaient dans le parking.
– On a kidnappé ma femme, répondit-il en donnant un violent coup sur le capot de sa voiture.
– Qui quand et comment ?
– Flory vient de m’appeler, on saura tout ça en rentrant à la maison.
– Prenons ma voiture ! dit-il en sortant les clés de sa poche.
Ryan s’installa sur le siège passager.

_________________________________________

[1] : épinards

[2] : Peau de boeuf