Sarah, un tout petit secret (Part VII)

   Il y eut un court moment de silence pendant lequel Sarah mesura l’ampleur de ce que venait de lui annoncer son mari. Ensuite elle tourna lentement la tête vers lui :
– Qu…quoi ? ! s’exclama-t-elle, choquée.
    Paralysée par la nouvelle, elle le regarda sans pouvoir bouger le moindre cil.
– Je ne l’ai su que récemment et je voulais trouver le bon moment pour t’en parler mais ça n’arrivait jamais alors… Ce n’était jamais le bon moment…
– Quand tu dis récemment, tu entends combien de temps ? s’enquit Sarah.
– Six mois, murmura Ryan.
   Sa femme couvrit sa bouche d’une main pour ne pas crier. Elle le regarda, encore plus choquée qu’à l’annonce de la nouvelle.
   L’homme avec qui elle croyait tout partager l’a trompée et de surcroît lui cachait depuis six mois qu’il a un fils conçu hors-mariage.
– Six mois Ryan ? Six long mois et tu n’as pas trouvé une minute pour me dire que tu as un fils illégitime ?
– Je peux tout t’expliquer mon amour, commença-t-il.
– Je vais m’installer chez ma mère pour un moment, coupa-t-elle quand elle recouvra l’usage de ses membres.
   Elle prit son sac à main et descendit de la voiture. Ryan descendit à son tour et la suivit sur le parking.
– Je voulais t’en parler chérie mais je ne trouvais jamais le bon moment et puis je voulais m’assurer que cet enfant soit vraiment le mien avant de te l’annoncer alors j’ai fait un test ADN mais depuis je n’arrive plus à joindre le docteur qui s’en charge à Abidjan. C’est pour ça que ça a pris autant de temps…
   Sarah leva une main pour l’interrompre.
– Tais toi Ryan ! chuchota-t-elle laissant ses larmes couler. Ne dis plus rien s’il te plait. Et surtout ne me touche pas. Je ne veux plus rien entendre de tes excuses bidons…
   Elle appela un taxi et s’éloigna, laissant Ryan seul sur le parking. Ce dernier regarda le taxi s’éloigner et se perdre dans le flot de véhicule qui passait. Il remonta dans sa voiture et rentra à la maison.

À la frontière…

– Allô Shérif !
– J’espère que tu as mes cinq millions parce que je passe les chercher dans quelques minutes, déclara la voix grave de Shérif à l’autre bout du fil.
– Donne moi jusqu’à demain dans l’après-midi et tu auras ton argent Shérif, rétorqua Chris.
– Au nom de la longue amitié que j’entretenais avec ton père je te l’accorde. Mais tu as intérêt à ne pas chercher à me berner.
– Tu peux compter sur moi !
   Chris raccrocha.
– Alors il a dit quoi ? s’enquit Flory, une fois que son mec raccrocha.
– Que j’ai intérêt à lui apporter son argent demain, répondit Chris le regard dans le vide.
   À ce moment précis le téléphone de Flory sonna.
   C’était Sarah.
   Elle montra l’appel à son mec avant de décrocher.
– Allô ma chérie !
– Flory j’ai besoin de parler à quelqu’un et tu es la seule amie que j’ai, s’il te plait viens me voir chez ma mère…
    Elle éclata en sanglots.
– Calme toi, respire Sarah, respire. Dix petites inspirations…
   Sarah obéit et réussit à se calmer un peu.
– Maintenant dis-moi ce qui ne va pas chérie, reprit Flory.
– C’est Ryan… Il vient de m’annoncer qu’il a un fils illégitime, souffla-t-elle avant d’éclater de nouveau en sanglots.
– Oh mon Dieu, s’exclama Flory, feignant la surprise. J’arrive tout de suite.
    Elle raccrocha et se tourna de nouveau vers Chris.
– Il lui a dit !
– T’inquiète je m’en charge. Toi pour le moment va voir sa femme et essaie de rester aussi proche d’elle que possible. On en aura besoin.
   Elle obtempéra sans attendre.
   Chris sortit ensuite son propre téléphone et appela Ryan.
– Allô ! J’ai besoin de l’argent maintenant !
– Écoute toi tu ferais mieux de ne pas me chercher actuellement, ce serait très mauvais pour toi.
– J’enverrai mes hommes le récupérer, continua-t-il, imperturbable.
– J’ai déjà tout dit à ma femme donc je ne vois pas comment tu comptes me mettre la pression maintenant, répondit Ryan, exaspéré. Tu ferais mieux de ne plus me chercher ou…
– Je vais te mettre à l’ombre jusqu’à ce que tu te demandes ce à quoi ressemble le soleil blablabla, compléta Chris. Je te rappelle dans une heure pour te donner de mes nouvelles.
   Il raccrocha puis sortit de son taudis devant lequel ses deux hommes de main les plus fidèles étaient occupés à jouer aux dames.
– Les gars on a du boulot ! décréta-t-il.
   Ils se levèrent comme une seule personne.
– Vous vous souvenez du petit que vous avez pris en photo il y a quelques jours ?
– Oui oui, répondit Carlos, le plus costaud des deux.
– Ramenez le moi ici dans trente minutes, ordonna-t-il.
– C’est comme si c’était fait, répondit Kotcha.
– Prenez la voiture !
   Il lança les clés à Carlos. Ils sortirent de la maison.

Domicile des Mensah…

    Flory sonna à la porte et une jeune femme vint lui ouvrir.
– Bonsoir est-ce que Sarah est là ? demanda-t-elle à la jeune femme.
– Oui elle est au salon, répondit-elle en s’effaçant pour la laisser passer.
   Elle entra dans la maison et rejoignit sa meilleure amie au salon.
   Ryan avait construit cette maison pour sa belle-mère alors il l’avait meublée exactement comme la leur.
   Flory rejoignit Sarah au salon et sa première réaction fut de la prendre dans ses bras. Elle s’assit ensuite et écouta son amie lui raconter en détails ce qui s’est passé, feignant la surprise quand il le fallait et faisant semblant d’être choquée par moment. À la fin il resserra son amie dans ses bras et la consola.

Une heure plus tard à la frontière…

       Kotcha et Carlos ramenèrent Bryan accompagné de sa mère.
– Bonsoir Aïcha, salua Chris en embrassant langoureusement la mère de Bryan. Comment va le petit ?
– Pourquoi tu nous as fait venir ? s’enquit Aïcha en le repoussant.
– C’est moi qui pose les questions ici, coupa Chris en levant la main.
   Il prit ses hommes de main à l’écart.
– Vous qu’est-ce que je vous ai demandé ?
– De ramener le petit mais sa mère a failli faire un scandale et on voulait être discret donc on l’a emmenée avec nous, répondit Carlos.
   Chris se gratta la tête. Il revint vers Bryan et sa mère et s’agenouilla devant le petit.
– Ça va bonhomme ? demanda-t-il gentiment.
   Bryan se cacha derrière sa mère. Chris sortit une sucette de sa poche et le lui tendit.
– N’aie pas peur petit, le rassura-t-il en lui tendant la sucette. Je suis un ami de ton père et il m’a demandé de te garder pour qu’il passe te chercher d’accord ?
   Le petit acquiesça timidement et prit le bonbon.
– Tu peux rentrer maintenant Aïcha, chuchota Chris à la jeune femme.
– Je ne rentrerai pas sans notre fils Christophe, répliqua Aïcha.
– Tu peux aller jouer Bryan, dit-il au petit avec un sourire bienveillant.
– Non je veux rester avec maman, répondit le petit d’une petite voix.
– Vas y mon chéri, je te rejoins dans quelques minutes d’accord ?
   Il s’éloigna sans répondre.
– Pourquoi nous as-tu fait venir Chris ?
– Je voulais voir mon fils, répondit-il. Maintenant arrête de me poser des questions et va lui tenir compagnie pour qu’il soit à l’aise parce que votre séjour risque de durer un peu si les choses ne se passent pas comme je les ai prévues.
– Chris si j’ai accepté de faire croire à Ryan que ce petit est de lui c’est uniquement pour qu’il ne soit pas témoin de tes exactions.
– Et j’étais d’accord mais il s’agit d’une urgence, atermoya-t-il. Moins tu en sais, mieux ce serait pour toi. Je ne voulais pas impliquer la chair de ma chair dans cette histoire mais vous ne courez aucun danger, et s’il devait m’arriver quelque chose…
   Sa voix se brisa.
– Oh mon Dieu, s’exclama Aïcha, choquée, non pas par les paroles de Chris mais plutôt par son expression. Chris je te connais depuis qu’on est tout petit et la première fois que j’ai vu cette expression sur ton visage c’était quand tu as appris que ta mère allait mourir.
   En bon gangster, Chris refoula ses souvenirs et remit le masque d’impassibilité qui le protégeait de toute fuite d’émotions.
– Rentre chez toi Aïcha, et d’ici ce soir Bryan sera à tes cotés…
   Il sortit son téléphone et s’isola pour être hors de portée des oreilles d’Aïcha.

Domicile de Ryan…

– Écoute ne me rappelle plus jamais ou tu auras de sérieux problèmes avec moi, menaça Ryan avant de raccrocher.

image

_______________________________

– Que va faire Ryan selon vous ?

Paul Bernard AMGL

13 commentaires sur “Sarah, un tout petit secret (Part VII)

  1. Une question,Bryan n’as pas le numéro du docteur pour l’appeler au moins ??
    Bah si j’étais Ryan j’allais give les 5millions pour take le petit et après si j’apprends que c’est pas mon fils je multiple les 5million par 10 pour que Chris paie sil veut take son fils 😎

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *