Plan X (Part XXVII)

– Calme-toi Mariam, je viens de te dire que je ne l’ai pas fait exprès.
     Il tenta de la toucher mais elle écarta sa main.
– Ramasse tes affaires et sors de chez moi !
      Elle se leva et entra sous la douche. Joël la suivit sous la douche pour essayer de la raisonner.
– Désolé je n’avais pas l’intention de te faire mal, tenta-t-il en lui caressant les seins. Laisse-moi me racheter, continua-t-il en lui faisant un bisou dans le cou.
      Elle se laissa faire. Joël continua de la caresser jusqu’à ce qu’elle se retourne vers lui pour l’embrasser. Il la retourna et la fit poser ses deux mains contre le mur. Il se réintroduisit tout doucement en elle. Elle gémit en caressant sa cuisse. Joël replaqua sa main contre le carreau et y plaqua aussi sa tête et recommença à cogner très fort en elle.
                              *         *
                                   *
– Ça fait plus de trois heures que j’essaie de le joindre mais il ne répond pas au téléphone, se plaignit Alexia, assise en slip sur son lit à regarder son téléphone. Ce n’est pas dans ses habitudes de ne pas me répondre. Même quand il n’a pas de crédit, il fait un truc pour que je le sache.
– Calme-toi, ce n’est sûrement rien. Il va te répondre et te donner des nouvelles d’ici peu.
– J’espère ! Parce qu’il y a un truc pas bien du tout qui se passe ! Je le sens.
     Elle se leva et alla vers son armoire.
– Tu vas faire quoi ? lui demanda Alexine.
– Aller chez lui, répondit-elle, déterminée.
    Elle choisit un jogging gris et un débardeur blanc qu’elle enfila sans prendre le temps de mettre un soutien-gorge, exactement comme sa jumelle.
– Le chauffeur est déjà rentré je te signale !
– Je sais conduire et je ne compte pas rester là à attendre qu’il me réponde.
– Alors je viens avec toi ! répondit Alexine en se levant à son tour.
      Cinq minutes après elles étaient dans la voiture, direction la maison de Joël. Dès qu’elles arrivèrent devant chez Joël, Alexia se précipita vers la maison suivie de près par sa jumelle. Une fois devant le portail, elle inspira profondément et descendit de voiture. Elle sonna. Elles patientèrent un moment puis Jacqueline vint leur ouvrir.
– Bonsoir Jacqueline, salua chaleureusement Alexia malgré elle.
– Bonsoir soyez les bienvenues ! répondit-elle en souriant. Entrez donc !
      Elle ouvrit grandement le portail pour les laisser entrer.
– Merci ! répondit Alexine.
– Joël est là ? demanda Alexia.
– Non il est sorti depuis 15h et il n’est toujours pas rentré. Son téléphone n’arrêtait pas de sonner mais il a prit son autre téléphone.
– Tu peux me donner son numéro ? s’empressa de demander Alexia.
– Oui je l’ai en tête !
     Alexia lui donna son téléphone et elle composa le numéro de son frère puis le lui rendit. Alexia l’appela et attendit qu’il décroche.
– Allô bébé ? dit Joël à l’autre bout du fil.
– Tu es où ? s’enquit Alexia, soulagée qu’il réponde enfin.
– Juste derrière toi ! répondit Joël.
      Alexia se retourna et le vit entrer dans la maison. Elle raccrocha et courut pour lui sauter au cou.
– J’ai cru qu’il t’était arrivé quelque chose, dit-elle enfin.
– Désolé bébé, s’excusa-t-il. J’étais chez un pote et j’avais oublié mon téléphone à la maison.
– Oui Jacqueline vient de me le dire, répondit Alexia. Ne refais plus jamais ça s’il te plaît.
     Il l’embrassa longuement puis répondit.
– D’accord promis !
      Il remarqua enfin la présence d’Alexine et de sa soeur.
– C’est fou ce que vous vous ressemblez toutes les deux, chuchota-t-il à l’oreille de sa petite amie.
– Mais tu saurais reconnaître ta petite amie non ? s’enquit Alexia en le fixant.
– J’espère bien ! répondit Joël en lui souriant. Venez vous asseoir, enchaîna-t-il pour changer de sujet.
     Il les emmena au salon.
– Je vais prendre une douche je reviens, dit-il.
       Les filles se mirent à bavarder, le temps qu’il revienne. Cinq minutes après Joël sortit de la douche et revint au salon. Il voulut s’asseoir près d’Alexia mais ne la distinguant pas entre les deux, il alla s’asseoir en face d’eux.
– Alors Alexine, ça va ? demanda Joël pour pouvoir les distinguer.
– Oui je vais bien merci ! répondit celle-ci.
      Il se tourna vers sa soeur.
– Maman est rentrée ?
– Oui mais elle est ressortie avec Tonton André.
     Joël ne répondit rien mais il changea d’humeur en entendant cela. Apparemment la nouvelle ne lui plaisait pas.
– Bon il faut qu’on y aille, finit par décréter Alexine.
– Oui je voulais venir m’assurer que tu allais bien et Alexine à décider de m’accompagner, renchérit Alexia.
     Elles se levèrent comme une seule personne.
– Passe une bonne nuit Jacquie, dit gentiment Alexia.
      Alexine, quant à elle, lui adressa un signe de la main en guise d’au revoir. Joël les suivit jusqu’au portail. Alexia se retourna vers lui.
– Ça te dirait de passer à la maison demain soir ?
– Tout ce que tu voudras ma princesse, répondit Joël en souriant.
– Très bien demain 16h !
– Sans faute !
    Ils se dirent un long au revoir silencieux pendant qu’Alexine, bras croisés, attendait près de la voiture.
– Fais-moi signe quand vous serez rentrées.
– Je n’y manquerai pas.
– Merci pour la visite Alexine, dit-il pendant qu’Alexia s’éloignait.
– Je suis venue pour elle, répondit-elle sèchement en montrant sa jumelle.
– Je sais mais merci quand même ! répondit Joël, amusé. Passe une très bonne nuit.
     Alexine monta dans la voiture sans répondre et Alexia se plaça au volant. Après un dernier au revoir de la main, elle démarra la voiture et tourna au coin de la rue.
    Le lendemain en cours, Albert vint le voir pendant qu’il discutait avec d’autres amis en cours de récréation. Il l’attira loin des oreilles aiguisées des élèves.
– Tsale tu es courant que Francine est malade ? lui demanda-t-il.
– Non non ! Depuis quand ?
– Ça fait au moins une semaine qu’elle ne vient plus en cours man.
– Tiens la voilà qui arrive justement, fit Joël en fixant un point derrière son meilleur ami. Ne te retourne surtout pas, enchaîna-t-il.
     Ils attendirent faisant semblant de discuter. Francine vint s’arrêter à leur niveau.
– Il faut que je te parle Joël, dit-elle sans prendre la peine de saluer.
     Albert s’éclipsa en entendant cela.
– Je t’écoute ! répondit Joël la toisant.
– Pas ici ! Tu seras chez toi cet après-midi ?
– Vers 15h oui !
– D’accord je passerai.
     Elle s’éloigna sans un mot de plus. Albert revint à la charge.
– Il faut que je te parle aussi man !
– Je t’écoute aussi ! répondit Joël sur un ton de plaisanterie.
     Albert ne releva pas la blague.
– Au fait je veux qu’on oublie notre pari stupide concernant les jumelles, annonça-t-il.
– J’avais prévu te proposer la même chose ! Tu es tombé amoureux d’une fille ou quoi ?
     Albert eut un sourire évasif.
– Oui ! finit-il par répondre en regardant son ami d’enfance dans les yeux.
– Et c’est qui l’heureuse élue ?
– Alexine ! Et toi Alexia c’est ça ?
– Oui ! Elle le sait ?
– Oui, on a décidé de nous mettre ensemble.
     Albert donna une accolade à son meilleur pote qui lui rendit son étreinte. Joël chercha des yeux son amoureuse et la repéra à l’autre bout avec sa soeur entrain de regarder dans leur direction.
                              *         *
                                   *
– Ils viennent de se donner des accolades. Ils parlent de quoi à ton avis ? demanda Alexia à sa jumelle.
– Albert vient sûrement d’annoncer quelque chose à Joël, répondit Alexine en regardant toujours son mec.
– Ah bon ? répondit Alexia surprise par la réponse de sa soeur. Tu es devenue une vampire ? Tu écoutes les gens de loin ?
      Elles rirent de bon coeur pendant un court moment. Puis Alexine reprit son sérieux.
– Parce que je dois t’annoncer la même chose ! répondit-elle en se tournant vers sa jumelle.

Paul Bernard AMGL ✌

6 commentaires sur “Plan X (Part XXVII)

  1. En tt cas sil l’avait pas fait l’histoire aurait ptetr perdu sa saveur. Aller on y va 😃😃😃😃😃😃😃
    Nvel episode dans klk instant ☺☺☺☺

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *