N’di nami loo…comment allez vous depuis la dernière fois? Me revoilà avec ma bouche pimentée pour pimenter les choses comme d’habitude. Voilà, le sujet de ce jour est un de mes préférés. Ce sujet bien que vraiment sérieux et tenant à cœur à beaucoup, à moi elle me fait juste rire. Je ne m’excuserai pas de ce que, aussi important qu’il soit, pour moi ce n’est qu’une mascarade depuis la nuit des temps.

Parlons donc de ce sujet qui fait la une, sur les lèvres de toutes les femmes Togolaises, que dis-je ? De toutes les femmes du monde: l’égalité homme-femme. La femme d’aujourd’hui veut être appeler au même titre que son homologue puissant : « homme », cela ne date pas d’aujourd’hui, ni d’hier , ni d’avant hier. Opprimées depuis des siècles, les femmes sont en grèves, soif de pouvoir et de notoriété tout comme leurs partenaires. N’ont-elles pas le droit de réclamer cette égalité? Cette question créé des spéculations d’ici là, des oui et des non; aussi bien chez les « elles » que chez les « ils ».. mais égalité hoyee! Égalité de quoi même? Que veulent les femmes au juste? J’ai fais ma petite enquête. Les femmes veulent tout , égalité financière, égalité physique tout ça hum, Et vint ce qui m’intéresse le plus dans le foyer! Sur ce dernier les avis diffèrent encore plus, mais non seulement ils diffèrent, plus encore ils sont incroyables! Le seul fait de réclamer une éventuelle égalité pour moi montre comment les femmes elles même se mésestiment. Oui je le dis haut et fort : « Femme tu es la source de tes problèmes » Mademoiselle Fanny secrétaire de direction crie sur les toits qu’un homme qui ne s’occupe pas totalement financièrement de la maison n’est pas digne d’être appelée « Homme »… Selon elle, un homme qui l’invite au restaurant par hasard et lui dit de partager l’addition n’est pas un homme. Fanny déclare aussi que l’homme est égal à la femme, qu’il doit y avoir émancipation, qu’elle n’acceptera pas d’être traité comme le sexe faible. Mais que veut-elle? Ne travaille-t-elle pas, ne peux-t-elle pas aider son conjoint dans l’exécution des besoins financiers de leur foyer? Que fait-elle avec son argent à elle. Au restaurant ne peut-elle pas payer sa part? Après tout a-t-il manger à sa place? Après s’être traiter elle même d’esclave financier de l’homme elle se réclame le Droit d’être traitée au même niveau que son homologue? Que veut-elle? L’émancipation? Eh bien commence d’abord par payer ta part au restaurant alors là tu peux revenir te plaindre. Catherine, quant à elle, trouve ignoble qu’un homme puisse élevé la main sur une femme, elle trouve qu’un homme qui la dépasse dans la rue alors qu’elle transporte un poids vraiment lourd n’en est pas vraiment un, que son mari est celui qui s’occupe des choses qui mérite le déploiement de force à la maison, que c’est ça un vrai homme. Mais depuis la révolution, que dis-je depuis que l’esprit d’émancipation a possédé Catherine, elle n’accepte plus la supériorité physique de l’homme sur elle. Mais vraiment hein! Qu’y a t’il de mal à admettre que l’homme est plus fort que la femme. Si vous n’avez pas fait SVT en 3ème laissez-moi vous dire que c’est plus que normal d’admettre cette supériorité et ces femmes qui sortent de l’ordinaire, plus forte physiquement que l’homme sont juste des rescapées de guerres (pareil pour ces hommes qui sortent de l’ordinaire) qui ont hérités de certains cellules et hormones masculins, ou qui dans la pire des cas se l’injectent. Le jour ou Catherine pourra transporter 3 paquets de ciments de 50 kilos au dos sur une distance de 1 km peh (tel un maçon togolais) alors la elle pourrait continuer de se plaindre… [Avis très personnel] Arrêtez de parler pour parler! Arrêtez de suivre bêtement le mouvement! Peu importe ce que fera la femme, peu importe combien intelligente elle peut être, combien forte physiquement, combien riche, moi je le dis et je ne changerai pas mon point de vue, la place de l’homme ne changera pas, elle n’a jamais changé d’ailleurs. Alors au lieu de lutter pour des idées vraiment ridicules, pensez à étudier, à faire ce que vous savez faire le mieux: anticiper, écouter et apaiser. ( À développer dans le prochain article)!

« Femme tu es la moitié de l’homme certes mais reconnais que homme vient avant toi » #MaVoixEstTombé

Félicité Fallana