Chroniques d’une Togolaise tombée enceinte à 18 ans (Part XIX)

       Quand le téléphone de Ed sonna, il voulut décrocher mais Eva le lui arracha des mains et l’éteignit.
– Ce soir tu es tout à moi mon poulain.
– Je suis tout à toi.
       Eva le ramena dans son appart qui était au coin de la rue.
– Tu bois quelque chose?
– Du whisky si tu en as.
– Mais biensûr que j’en ai. Attend un peu.
      Elle servit le whisky elle y ajouta du viagra qu’elle avait écrasé pour que Ed lui donne plus de plaisir parce qu’elle était insatiable. Pendant ce temps Gabie continuait de paniquer, surtout que son mec avait rejetté son appel et éteint son téléphone. Elle s’inquièta de plus belle et continua de se poser des questions. Pourquoi Ed ne lui repondait il pas? Que faisait il et pourquoi avait il éteint son téléphone? Au bord de faire une crise de panique, elle décida d’appeller sa meilleure amie qu’elle n’avait plus revu depuis que tout ça a commencé.
– Allô Gisèle?
– Oui chérie? Mais comment tu dates toi. Ça fait plus d’un mois que tu n’as plus donné signe de vie.
– Oui c’est vrai Je sais mais calme toi Gisèle.
– D’accord excuse moi c’est juste que je suis un peu remonté contre toi.
– Oui je sais et tu as parfaitement raison. Il s’est passé beaucoup de chose depuis. Beaucoup trop de choses dont j’aurais dû te parler parce que tu es ma soeur de coeur.
– Calme toi chérie! Tu respires comme si tu courais. Tu es où?
– Je…
     Elle ne termina pas sa phrase quand Gisèle entendit un bruit sec au bout de la ligne. Elle comprit que quelque chose de grave se passait. Elle prit son sac à main qu’elle venait à peine de deposer et courut chez sa meilleure amie qui était juste à quelques patés de maison de chez elle. La porte n’était pas vérouillée donc elle entra et trouva Gabie evanouït sur le sofa. Sans céder à la panique, elle appella les secours qui ne tardèrent pas à arriver. Ensuite elle appella le père de Gabie et lui annonça le plus doucement possible que sa fille a fait un malaise.
– Un malaise? Comment ça? Vous êtes à quelle hôpital?
– Nous sommes dans l’ambulance en direction de l’hôpital St. Jean
– J’arrive à la minute.
      Il arriva en même temps que l’ambulance.
– Il s’est passé quoi messieurs?
      Personne ne lui repondit trop occupé à sortir Gabie du véhicule. Gisèle sortit ensuite.
– Gisèle! Il s’est passé quoi?
– J’étais au téléphone avec elle et je l’ai senti s’évanouïr, j’ai accouru tout de suite et je l’ai retrouvé allongée et inconsciente sur le sofa.
       Pendant ce temps de l’autre côté de la ville, Ed était à son rendez-vous. Il commençait à bander comme jamais après son verre de Whisky. Eva vint le tirer du canapé où il était installé. Il l’embrassa avec passion la déshabilla, la coucha sur le lit, se déshabilla à son tour pendant que sa proie l’attendait toute nue, avec un corps auquel aucun homme ne peut resister. Il était sur le point de la pénétrer quand soudain un objet sur la table de chevet attira son attention. L’objet il l’avait déjà vu dans la chambre de Gabie. Il était déboussolé l’envie était grandissante et son corps était à l’approche de celui d’Eva mais ses yeux n’arrivaient pas à quitter ce petit collier en or… Gabie avait le même et au même endroit.  C’était la derniere chose que lui avait laissé sa mère… Il fut prit de remord et malgré son engin prêt à attaquer il poussa Eva et s’assit sur le lit … La pression était tellement forte au niveau de son sexe qu’il en avait mal à la tête.
Mais il devait contenir son désir. Regarder ce collier lui avait rappelé le rôle qu’il devait jouer, celui d’un mari, d’un amant et surtout d’un père. Il ralluma son téléphone et reçu 13 messages de Gabie et pleins d’appels manqués de Gisèle. Son instinct qui l’avertissait toujours en cas de danger ou de malchance se mit en marche. Il la rappella tout de suite mais le numero ne marchait pas. Il rappella alors Gisèle.
– Allô Ed?
– Oui Gisèle il s’est passé quoi?
– Ed Gabie a fait un malaise!

by Paul Bernard AMGL ✌

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *